Hakeem Olajuwon : footballeur africain à Légende NBA

par | Mar 30, 2020 | Biographie | 0 commentaires

Hakeem Olajuwon est considéré aujourd’hui comme l’un des meilleurs pivots de l’Histoire de la NBA. Mais qui est cOlajuwon - Université de Houstonette légende, qui a démarré dans sa jeunesse comme gardien de but dans une équipe de football au Nigéria ? Durant son enfance il a l’opportunité de rejoindre les Etats-Unis et l’université de Houston, où il jouera dans l’équipe de basketball aux côtés de Clyde Drexler. Hakeem aura alors débuté le basket seulement à l’âge de 14 ans.

Il connaitra des années florissantes avec l’équipe universitaire de Houston avec deux finales NCAA, qui malheureusement va perdre face à North Carolina, en 1983, où il sera tout même élu, Most Oustanding Player du match. Puis en 1984, face à l’équipe des Hoyas de Georgetown d’un certain Patrick Ewing, qui retrouvera très vite.

 

 

 

Hakeem Olajuwon : Houston ? We’ve got NO problem !

 

Lors de la draft 1984, les Houston Rockets sélectionnent en première position, Hakeem Olajuwon, on peut retrouver dans cette draft en 3e position un certain Michael Jordan.The Dream - Rookie

La réussite individuelle est immédiate, il termine dès la première saison avec une moyenne de 20,6 points et 11,9 rebonds, mais il n’obtiendra pas pour autant le trophée de Rookie of the Year au détriment de Sa Majesté, Michael Jordan.

Dans ses premières années, son association avec l’immense Ralph Sampson, Rookie of the Year en 1984 est un succés immédiat, et va permettre d’amener les Rockets en Finales NBA en 1986, en ayant battu les Lakers de Los Angeles en Finale de Conférence emmené par un certain Magic Johnson. Ils sont opposés aux Celtics de Boston du grand Larry Legend. Le manque d’expérience des Rockets les mèneront à leur perte face à cette grande équipe des Celtics, qui remporteront la série 4-2, celle-ci se terminera par un quadruple double de Larry Bird.

 

 

Les années difficiles à Houston

 

A la suite de cette finale perdue, Ralph Sampson fait ses bagages, direction les Warriors de Golden State pour lui ! Les Houston de Rockets vont connaitre quelques années sans grande saveur, même s’ils pourront l’éclosion d’une future légende sous leurs yeux : Hakeem The Dream ! Malgré des performances collectives assez terne, il réussit à se montrer avec des statistiques très impressionnantes, où chaque saison il est dans le top de la ligue des scoreurs, contreurs et rebondeurs.

Hakeem x Abdul-JabbarLe 29 mars 1990, il rentrera définitivement dans l’histoire de la NBA, en devenant le 4e joueur à réaliser un quadruple double. Face aux Bucks de Milwaukee, il réalise l’exploit d’inscrire 18 points, 16 rebonds, 10 passes décisives et 11 contres !

Malgré toutes les performances de The Dream, les Rockets de Houston ne dépasseront jamais le 1er tour des Playoffs jusqu’en 1992.

 

Hakeem Olajuwon : en route vers la gloire éternelle !

 

En 1992, les Rockets de Houston ont engagé un nouveau coach, Rudy Tomjanovich. Collectivement c’est une très bonne saison, avec un bilan de 55 victoires et 27 défaites, soit le deuxième meilleur bilan de la Conférence Ouest, égalité avec les Supersonics de Seattle, et derrière les Suns de Phoenix, de Sir Barkley.

Malheureusement pour Hakeem et sa team, ils s’arrêteront en demi-finale de Conférence face à Gary Paytonet les Supersonics, 4-2 sur la série.

Sur ces playoffs, nous avons un Olajuwon qui tourne à près de 25,9 points, 14 rebonds et 4,9 contres… il domine complètement les raquettes, sans pouvoir pour le moment concrétiser sa domination par des succès collectifs.

 

L’année 1994, sera justement l’année de la concrétisation pour The Dream, avec un titre de MVP, le titre de meilleur défenseur de l’année, seul Michael Jordan avait réalisé cet exploit auparavant. Il deviendra aussi au cours de cette année, le meilleur contreur en carrière, devançant ainsi Kareem Abdul-Jabbar.

Ils retrouveront les New York Knicks de Patrick Ewing en Finale NBA, après avoir éliminé lors de ces playoffs, Portland, Phoenix et le Jazz.Hakeem x Ewing - NBA Finals

Hakeem va complètement dominer Patrick Ewing et pouvoir ainsi prendre sa revanche sur la finale de championnat universitaire, et remporté sa première bague de champion NBA, qui viendra conclure cette saison en apothéose, avec en prime le trophée de MVP des Finals.

 

L’année suivante, la saison d’Hakeem sera moins aboutie individuellement, et collectivement les Rockets n’obtiennent que le 11e meilleur bilan de la ligue. Qualifié tout de même pour les playoffs, ils vont éliminer difficilement le Jazz du duo magique Malone-Stockton, puis les Suns de Phoenix et enfin les Spurs de David Robinson. Les voilà de nouveau en Finale NBA, face à la jeune équipe d’Orlando, emmené par leur duo ultra dominant durant cette saison 1995, Big Shaq et Penny Hardaway. L’expérience et la domination de The Dream et des Rockets est bien trop forte pour le Magic d’Orlando, qui se feront sweeper 4-0 sur ces Finals.

Ce sera, à la surprise générale sur cette saison en demi-teinte, les Rockets qui seront de nouveau champion NBA, et une deuxième bague de champion pour Hakeem et un deuxième trophée de MVP des Finals !

 

Il est vrai que Hakeem aura eu la chance de profiter de la première retraite de Jordan afin d’obtenir ces deux bagues de champion, lorsque l’on voit que les Bulls vont réaliser le three-peat par la suite, et qu’auparavant ces deux victoires, ils avaient déjà réalisé ce three-peat avant que Jordan décide de prendre sa « première » retraite.

 

 

Hakeem sur le déclin

 Les années suivantes, Hakeem continuera d’enchainer les performances, en étant dans le top scoring, contres et rebonds dans la ligue sans aller plus loin que les demi-finales NBA, se faisant éliminer par les Supersonics puis à deux reprises par le Jazz d’Utah et enfin par les Lakers en 1999, soit la dernière qualification en Playoff pour Hakeem avec les Rockets.

Olajuwon - Toronto RaptorsOui car Hakeem, malheureusement a connu une autre équipe avant de prendre sa retraite… les Toronto Raptors en 2001, avec laquelle il disputera les Playoffs, mais ils seront éliminés dès le premier tour par les Pistons de Detroit.

 

 

 

 

A l’issue de cette saison, The Dream, prendra sa retraite, son numéro sera retiré par les Houston Rockets, et Hakeem sera inscrit au HOF quelques années plus tard.

Hakeem est considéré comme le meilleur joueur de l’Histoire des Houston Rockets, avec 11 participations au ASG, et ces deux titres de Champion NBA, seuls titres de la franchise à l’heure actuelle.

0 commentaires

Soumettre un commentaire