Allen Iverson : l’icône de toute une génération

par | Mar 25, 2020 | Biographie | 0 commentaires

Aujourd’hui j’ai envie de vous parler d’un homme, Allen Iverson, qui a fait rêver tant d’enfants, mais aussi fait cauchemarder les défenseurs de la NBA par ses crossovers, brisant des centaines de chevilles, illuminant la ligue chaque soir de son talent.

Et pourtant la carrière d’AI aurait pu prendre des chemins bien différents, d’un champion de football américain en passant par la prison, le destin d’Answer était semé de beaucoup d’embûches.

 

Une enfance tourmentée

 

AI n’a jamais connu son père biologique, puis il est mis à la porte par sa mère lorsqu’il a eu 16 ans. Voilà le contexte de la jeunesse de The Answer. Ce surnom d’ailleurs qui le colle depuis son tout jeune âge, où il commence à réaliser d’énormes performances, avec son lycée, en football américain et basketball, remportant avec Virginia, le titre de l’Etat dans les deux sports, mais aussi le titre individuel de High School Player of the Year en foot US et en basketball.Iverson - Georgetown

Mais le 14 février 1993, Iverson est impliqué dans une bagarre entre « Blancs » et « Noirs » dans un bowling, il est accusé d’avoir frappé une femme avec une chaise, et est condamné à 15 ans de prison, dont 5 ans ferme.

Forte heureusement, il sera gracié 4 mois plus tard pour absences de preuves suffisantes.

John Thompson, coach des Georgetown Hoyas, équipe universitaire de Georgetown, va sauver le destin d’Allen Iverson, et lui propose de rejoindre la team !

Sa carrière universitaire est plutôt brillante, avec une moyenne de 25 points, 5 passes et 3,5 interceptions lors de sa dernière année. Il deviendra le meilleur marqueur de l’histoire des Hoyas de Georgetown, il obtiendra deux fois le trophée de meilleur défenseur de la Conférence Est (Big East Conference) et remportera la médaille d’or des championnats du monde universitaire.

Sa sœur étant gravement malade, sa famille a besoin de sous pour faire face aux importants frais médicaux. Il décide alors de s’inscrire pour la draft 1996.

 

Allen Iverson s’envole pour la ville de Philly

 

Lors de la draft 1996, les Philadelphia Sixers qui ont obtenu le premier choix, décident de sélectionner, Allen Iverson. Sa première saison de rookie est assez exceptionnelle, même s’il ne permet pas aux Sixers de se qualifier en Play-offs.

Il remportera à titre individuel, le trophée de MVP du Rising Star Challenge devant un certain Kobe Bryant. Il sera élu Rookie of the Year devant des grands noms comme Stephon Marbury des Timberwolves ou encore Shareef Abdur-Rahim des Grizzlies.

Ses statistiques sont affolantes pour un rookie, avec 23,5 points de moyenne, 7,5 passes, 4 rebonds et 2 interceptions. Il devient aussi le seul rookie à avoir réalisé pendant 5 matchs consécutifs la performance d’inscrire plus de 40 points.

 

C’est seulement en 1999 qu’Allen Iverson parviendra à se qualifier pour la phase finale de NBA avec les Philadelphia Sixers. Il retrouve les Magic d’Orlando, orphelin de Shaquille O’Neal parti pour les Los Angeles Lakers quelques années auparavant. Et le moins que l’on puisse dire c’est que le premier match en play-offs pour Allen Iverson est monstrueux, il réalise tout simplement le record d’interceptions dans l’histoire de la NBA des play-offs, avec le nombre de 10 ballons interceptés.

Après avoir passé ce premier tour, l’équipe de Philly se fera balayer face aux Pacers de l’Indiana, dans une série sans aucun suspense (sweep 4-0).

 

Allen Iverson au sommet de son art

 

Lors de la saison 2000-2001, AI va connaitre sa première grave blessure, avec une fracture du bras. Petite révolution au niveau « style », à son retour Iverson sera le premier joueur à porter un basketball sleeve afin de faciliter la rééducation.

 

Cette année-là, Allen Iverson terminera avec le trophée de MVP du All-Star Game, et à mi-parcours les Sixers sous l’aile du coach Larry Brown auront le meilleur bilan de la ligue.

 

Le niveau de jeu de The Answer est tout simplement sans égal, il remportera le trophée de MVP, et deviendra le plus petit joueur (en taille) à remporter ce trophée. Le bilan collectif, les Sixers terminent l’année avec le meilleur bilan de la ligue, à égalité avec les Lakers de Kobe Bryant.

Allen Iverson - Philadelphia Sixers

Lors des Playoffs, Iverson retrouvent le chemin des Pacers de Reggie Miller, mais cette fois-ci il s’imposera 3-1, avant de rencontrer les Raptors de Vince Carter en demi-finale de Conférence Est. Lors de cette série, Allen Iverson va réaliser l’exploit d’inscrire plus de 50 points dans deux matchs, performance réalisée par Michael Jordan uniquement avant lui, c’est vous dire l’exploit réalisé par le MVP.  Cette série se terminera lors du Game 7, et c’est Philly qui décroche son ticket pour la finale de Conférence face aux Bucks de Milwaukee !

 

Encore une fois, la série est très serrée, et les Sixers vont de nouveau l’emporter lors du Game 7, avec un Iverson qui réalisera deux matchs à plus de 40 points !

 

En Finale NBA, Iverson retrouve les Lakers du duo Shaq-Kobe ! Le premier match se déroule au Staples Center, et ira en prolongation, où nous assisterons à cette scène légendaire du step-over d’Iverson sur le pauvre Tyronn Lue. Les Sixers sortiront vainqueur de ce duel, avant de perdre certains joueurs importants lors des prochains matchs et laissant Iverson trop seul offensivement pour lutter, les Sixers échoueront et vont perdre cette série 4-1.

Allen Iverson ne se doute pas à ce moment-là… mais il vient de laisser filer l’unique chance de sa vie de remporter un titre NBA.

 

Des échecs collectifs interminables

 

En effet la suite et fin de carrière de The Answer, est un enchaînement d’échecs collectifs malgré des performances plus que correctes.

Il ne retrouvera plus les Finales NBA avec les Sixers de Philadelphie, mais Iverson continuera d’enchainer des performances exceptionnelles, même lors des Playoffs, par exemple en 2003 contre les Hornets, il inscrit 55 points à 65% aux tirs, ou encore en 2005, il réalise un match à 37 points et 15 passes décisives contre les Pistons de Détroit.

 

En 2006 il quittera les Sixers, car les relations sont tendues avec le nouveau coach, Maurice Cheeks, il s’en va retrouver les Nuggets de Denver avec Carmelo Anthony afin de former un duo superstar, mais cela n’aura pas l’effet escompté.

Allen Iverson - Denver Nuggets

En deux saisons chez les Nuggets, il connaîtra deux éliminations aux premiers tours des Playoffs, en revanche d’un point de vue personnel, il réalise 25,6 points de moyenne, soit la deuxième meilleure moyenne de points pour la franchise des Nuggets.

 

En 2008, il sera envoyé aux Pistons de Détroit, où il se blessera à la fin de la saison étant indisponible pour les Playoffs, il sera laissé libre à la fin de l’année.

 

Ce sont les Grizzlies qui signeront The Answer, où il y disputera rois rencontres avant de signer à Atlanta afin de rejoindre sa famille. Il se plaint alors de son temps de jeu insuffisant, et l’équipe des Hawks et le joueur vont se mettre d’accord pour mettre fin à son contrat.

 

Il terminera sa carrière, là où tout à commencer, chez les Sixers de Philadelphie, il y disputera 25 matchs avant d’annoncer qu’il met un terme à sa saison afin de s’occuper de sa fille malade.

 

Après quelques matchs en Europe et en Chine, il prendra sa retraite en 2013, et son maillot avec le numéro 3 sera retiré à Philly le 1er mars 2014.

 

Enfin en 2016, Allen Iverson fait son entrée au Hall of Fame.

 

 

maillot-iverson

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire