Wilt Chamberlain : une légende NBA pour l’éternité (1/2)

par | Mar 3, 2020 | Non classé | 0 commentaires

Wilt Chamberlain : une légende NBA pour l’éternité (1/2)

 

Presque un an jour pour jour après sa performance Historique j’avais envie de vous parler aujourd’hui de Wilt Chamberlain, l’homme aux 20 000 femmes, mais aussi 31 419 points en carrière NBA, allez savoir quelle est la performance la plus dingue !

Originaire de Philadelphie, l’enfant de 10 ans mesurant déjà 1,84m, commence par pratiquer la course à pied, mais se rendant compte de son potentiel physique, il se tournera finalement pour notre plus grand bonheur vers le basketball.

A l’âge de 15 ans il rentre au lycée d’Overbrook, il mesure alors 2,11m, et souhaite déjà le numéro 13, alors que ce dernier n’existe pas (par superstition).

Il remportera alors ses premiers titres avec son lycée, réalisant déjà de nombreux recordsWilt Chamberlain -Harlem Globetrotters d’un point de vue statistiques (36,9 points de moyenne) mais aussi physique (2,06m au saut en hauteur).

Vient alors le moment où Wilt démarre sa carrière universitaire dans l’université de Kansas et l’équipe des Jayhawks. Il mesure alors 2,16m, et il est très difficile de le stopper !

Il parviendra avec son équipe au Final Four de la NCAA, mais il subit de nombreuses insultes raciales et notamment des pressions du KKK, il faut rappeler que nous sommes en 1957, une époque où la ségrégation raciale domine dans de nombreux états aux USA.

Wilt échouera en finale contre l’équipe de North Carolina, mais sera tout de même élu joueur du match.

Par la suite il ne pourra intégrer la NBA, étant trop jeune… il intégrera alors les Harlem Globetrotters.

 

Wilt Chamberlain change les règles

 

Ce sont les Warriors de Philadelphie qui vont miser sur Wilt, et comprendre qu’il allait révolutionner le basket ! Ils décident alors de discuter avec la NBA afin de mettre en place une règle qui favoriserait le recrutement d’un joueur ayant évolué dans le même État. (règle qui disparaitra par la suite)

C’est alors que Wilt fera ses grands débuts avec les Warriors de Philadelphie en 1959 !

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que son entrée est très remarquée, la NBA décide d’étendre le nombre de match à 75 par saison. Les médias commencent à diffuser davantage de rencontres.

Son premier match face aux Knickerbockers de New York est une « boucherie », Wilt enregistre 43 points et 28 rebonds ! Lors de son troisième match avec les Warriors, il réalise déjà le record de franchise en nombre de rebonds (40) contre les Nationals de Syracuse. La semaine suivante, Philadelphie réalise un record d’affluence dans leur salle, pour assister à l’éclosion de la future légende, qui d’ailleurs ce soir-là, terminera avec 36 points et 34 rebonds !

 

Un duel au sommet face au big man Bill Russell

 

Cette première saison marque les premiers duels entre Bill Russell et Wilt Chamberlain, les deux colosses dominent cette ligue. Lors de leurs deux premiers face à face, Wilt enregistre en cumulant les deux rencontres, 75 points et 63 rebonds. Il terminera sa première saison à la seconde place, juste derrière les Boston Celtics de Bill Russell. Et les play-offs qui vont suivre s’annoncent très intéressante car nous retrouvons notre duel en finale de Conférence. Malheureusement une blessure de Wilt lors du Game 3 viendra ternir ce duel tant attendu. Chamberlain ne pourra alors éviter l’élimination en 6 rencontres (4-2) et Boston s’envole pour remporter un second titre consécutif.

Wilt Chamberlain - Philadelphia Sixers - NBA

Le bilan de cette première saison pour Wilt est inhumain, il vient d’ores et déjà de réaliser 8 records NBA ! Il devient tout simplement le premier joueur à obtenir le trophée de Rookie of the Year ainsi que le titre de Most Valuable Player ! Ses statistiques sont irréelles, il cumule une moyenne de 37,6 points de moyenne ainsi que 27 rebonds (soit plus que Bill Russell). Il a aussi obtenu le trophée de MVP du All Star Game.

 

Une domination totale de la ligue mais aucun trophée

 

La saison suivante, Wilt écrase de nouveau tout le monde et réussit à battre ses propres records : il termine avec 38,4 points de moyenne, et un peu plus de 27 rebonds par match (record NBA).  Mais collectivement les Warriors de Philadelphie échouent cette fois-ci en demi-finale de Conférence face aux Nationals de Syracuse (3-0). Et c’est de nouveau Boston qui remporte le titre NBA.

 

Cela fait donc deux saisons que Wilt réalise des statistiques et performances exceptionnelles, lui permettant de réaliser de nombreux records NBA et remporter des titres individuels mais échoue en play-offs.

Suite à ces échecs, Philadelphie décide de remplacer l’entraineur par Frank McGuire.

 

LA saison Historique de Philadelphie

 

Tous les fans des Sixers vous le diront, s’il y avait une saison à retenir pour leur franchise, c’est celle de l’année 1961-1962 !

Wilt Chamberlain va réaliser de véritables prouesses ! Comme en témoigne le mois de décembre 1961, où il va réaliser son career-high (provisoirement) de 78 points face aux Lakers ! Puis il enchainera une série de sept rencontres avec plus de 50 points inscrits ! Mais il récidivera ces performances en février en enchainant 65,67,65 et 61 points !

Mais lors d’une soirée hivernale du 2 mars 1962 face aux Knicks de New York, Wilt Chamberlain réalise l’exploit surhumain de réaliser 100 points ! Record absolu évidement en NBA !Wilt 100 points - Record NBA

Il terminera la saison avec une moyenne de… 50,4 POINTS ! Et seulement 25,4 rebonds (si je peux me permettre..).

D’un point de vue collectif, les Warriors de Philadelphie retrouvent de nouveau en play-offs les Celtics de Bill Russell en finale de Conférence. La tension est à son paroxysme lors de cette série, lors du Game 5, une bagarre éclate entre les deux franchises. Un gale 7 sera nécessaire pour départager les deux teams, malheureusement pour Wilt et sa bande, Boston repart victorieux 109-107, et s’envole décrocher de nouveau un titre NBA face aux Lakers de Los Angeles.

0 commentaires

Soumettre un commentaire