Larry Bird : un personnage unique (1/2)

par | Fév 12, 2020 | Non classé | 0 commentaires

Originaire d’une ferme de l’Indiana, Larry Bird se verra offrir une opportunité de jouer dans l’université de l’Indiana dans l’équipe de basketball des Hoosiers. Ce changement brutal de monde entre le milieu urbain et rural représente un fossé trop important pour Larry, il reviendra dans sa ferme quelques semaines plus tard.

Il rejoindra de nouveau une équipe universitaire en 1975, celle des Sycamores d’Indiana State.

Larry Bird - Sycamores d'IndianaCet été 1975, Larry remportera son premier trophée, la médaille d’or des championnats universitaires mondiaux.

La saison 78-79, Larry va permettre à son équipe de participer au tournoi final de NCAA. Ils termineront la saison invaincue avec un bilan de 33 victoires avant de se retrouver face aux Spartans de Michigan pour la grande finale du Final Four de NCAA.

La hype est totale autour de ce match, près d’un Américain sur 4 se sont rassemblés pour assister à cet événement. Avec l’affrontement de deux jeunes prodiges, d’un côté chez Indiana, Larry Bird, et de l’autre chez les Spartans, Magic Johnson !

Le duel basculera du côté du Michigan et verra Magic remporter le championnat universitaire !

 

Pour rappel, Larry Bird avait été drafté auparavant, durant l’année 1978, en 6eposition par les Boston Celtics, afin de pouvoir conserver les droits du joueur !

Magic Johnson et Larry Bird - Spartans

Larry Bird : future légende du TD Garden

 

La première saison NBA de Larry Legend est tout simplement remarquable ! Il faut rappeler que la saison qui précède l’arrivée de Bird, les Celtics ont un bilan de 29 victoires pour 53 DEFAITES ! Ils termineront cette nouvelle année avec tout simplement le 3e meilleur bilan de l’histoire de la franchise, soit 61 victoires et 21 défaites, sacré changement en seulement une année… Les Celtics se feront stopper en finale de Conférence par les Sixers de Philadelphie (4-1).

Individuellement, la première saison de Bird est un carton, il est sélectionné lors de son année de rookie, au All-Star Game.

A la fin de la saison, il termine avec des stats hallucinantes : 21 points, 10 rebonds soit le meilleur marqueur et rebondeur de sa franchise.

Il sera élu Rookie of the Year, nominé dans la NBA All-Rookie First Team. Et comme si cela ne suffisait pas, il est aussi élu dès sa première année dans la All-NBA First Team, aux côtés de joueurs comme Kareem Abdul Jabbar ou encore Julius Erving.

Best shooter All time ?

La saison suivante marquera un tournant pour l’avenir de la franchise des Celtics mais aussi celle de Bird, suite à l’arrivée de Kevin McHale drafté par les Celtics grâce à l’échange avec les Warriors mais aussi de Robert Parish, le futur Big Three des Celtics.

Ils termineront cette saison sur un bilan de 60 victoires et 22 défaites, premier de leur Conférence, ils sont directement qualifiés pour les demi-finales de Conférence. Boston retrouvera les Bulls de Chicago, sans grand suspense les Celtics remportera cette série 4-0 afin de s’offrir une revanche face aux Sixers en Finale de Conférence.

Cette fois-ci ce sont les partenaires de Larry Bird qui gagneront leur billet pour les NBA Finals dans un duel étouffant qui terminera sur un Game 7 sur le score de 91-90 !

Sur leur route ils retrouvent les Rockets de Houston emmené par un certain Moses Malone, mais les Celtics seront dominants et Larry Bird va remporter sa première bague de champion NBA.

 

Les saisons 82 et 83 seront moins glorieuses pour notre ami Bird, en tout cas d’un point de vue palmarès.

Lors des playoffs 1982, les Celtics se retrouvent de nouveau face aux Sixers pour ces finales de Conférence, nous avons le droit de nouveau à un duel épique entre ces deux franchises, où le game 7 sera déterminant. Malheureusement pour les partenaires de Larry, ce sera une défaite au TD Garden, où les supporters demandent aux joueurs des Sixers « BEAT LA » un discours qui reviendra souvent dans cette arène dans un avenir proche !

Les playoffs 1983 se termineront plus rapidement que les saisons précédentes, après avoir franchi le premier tour contre les Hawks d’Atlanta, les Celtics font subir un incroyable sweep face aux Bucks de Milwaukee emmené par un certain Don Nelson qui vient d’être élu Coach de l’année et Sidney Moncrief, fraichement élu défenseur de l’année.

 

 

Larry Bird : sa rivalité avec Magic Johnson

 

La saison 1984, les Celtics vont retrouver le goût de la victoire, terminant leur saison régulière avec un bilan de 62 wins et 20 défaites. Larry Bird terminera MVP de la saison régulière pour la première fois, après avoir terminé second les trois années précédentes ! Il sera élu dans la All-NBA First Team ainsi que dans la NBA-All Defensive Second Team. Ses stats sont brillantes avec 24 points, 10 rebonds, 7 passes et 2 interceptions.

Lors des playoffs, après avoir éliminé tour à tour les Bullets de Washington puis les Knicks dNBA Finals 1985 - Lakers vs Celticse New York et avoir pris leur revanche sur les Bucks sur une série 4-1, les Celtics vont retrouver les NBA Finals.

Sur leur route cette fois-ci ce sont les Lakers de Magic Johnson, nous retrouvons notre duel de championnat universitaire, qui avait fait tant parler ainsi que ce mythique Lakers-Celtics !

Et ce duel ne va pas nous décevoir, le gagnant sera déterminé dans le Game 7 au TD Garden dans une ambiance électrique, c’est bien Larry Bird cette fois-ci qui remportera son duel face à son meilleur ennemi Magic. Il remportera une deuxième bague de champion NBA ainsi que le trophée de MVP des NBA Finals avec des stats impressionnantes 27 points et 14 rebonds sur cette série. Quant à Magic il aura réalisé deux triple doubles.

 

 

 

La suite de la carrière de Larry Legend dans la seconde partie.

0 commentaires

Soumettre un commentaire